Rechercher
  • Hélène Coucoureux

Des soft skills et des managers



Je sors d’une conversation dans laquelle mon interlocuteur et moi nous amusions de ces entreprises qui continuent de penser qu’un bon technicien sera un bon manager parce qu’il connaît son métier.


Le management est un métier à part entière.


Faire travailler des femmes et des hommes ensemble est un métier à part entière.


Faire travailler des gens qui, sans motif professionnel, ne seraient jamais allés naturellement échanger ou construire ensemble est certainement un des plus grands défis qu’une entreprise doit relever. Alors, maîtriser la technique peut être une nécessité pour manager dans certains métiers, mais ces compétences ne seront jamais suffisantes.


Le manager, en français, est un gestionnaire, mais il ne gère pas des biens ou des chiffres, il gère de l’humain. Lui, plus que n’importe quel collaborateur de l’entreprise doit développer des compétences comportementales, soft skills, pour rendre possible la co-construction dans son équipe et permettre à l’entreprise d’avoir une performance durable.


En effet, les compétences comportementales sont une réponse aux problématiques RH actuelles, notamment liées aux RPS, aux problèmes de motivation, de bien-être ou encore en vue de créer des équipes agiles. Elles mettent en avant les qualités et les valeurs humaines qui font notre excellence. Elles responsabilisent chacun dans sa relation à soi, à l’autre, pour ne plus laisser penser que seule l’entreprise est responsable du « bonheur » ou du « malheur » de ses salariés, mais que chacun doit s’engager pour devenir acteur de sa "réussite".


Un manager qui veut tirer le meilleur de son équipe ne peut pas entretenir une relation binaire avec ses collaborateurs « Je dis, tu fais », parce qu’un manager qui veut tirer le meilleur de son équipe sait que son équipe est intelligente et qu'elle a des choses à lui apprendre. Seulement, faire émerger cette intelligence est extrêmement complexe et requiert de grandes qualités humaines. Des soft skills? Empathie, confiance, communication, curiosité, etc.


À l’heure où la valeur est aussi volatile qu’un cours boursier (le coronavirus en est une démonstration), rendons de la valeur aux valeurs pour nous donner l’opportunité de bien travailler ensemble.


Vous aimeriez progresser en tant que manager ?

Pensez à revisiter vos comportements.


Que feriez-vous autrement pour faire émerger le meilleur de votre équipe ?

1 vue0 commentaire